le riz, la base alimentaire malgache

le riz, la base alimentaire malgache

Tous les malgaches mangent du riz. Ce n’est pas un stéréotype cela fait partie intégrante de notre culture. C’est notre aliment de base. Nous ne sommes pas les seuls à manger du riz à tous les repas. Les japonais, les Chinois et d’autres peuples du continent asiatique en consomment régulièrement. Cela nous fait déjà un point commun avec les pays avancés ! le riz offre une palette de recette à faire. Déjà il y a plusieurs moyens de le cultiver. Selon les pays, les régions ou l’environnement on peut par exemple le cultiver en escalier. Le riz aussi peut avoir plusieurs formes, tailles, couleurs et donc le riz a plusieurs « espèces » différentes. Et comme il y a différents types de riz, il y a aussi différentes manière de le cuisiner ! On peut les cuisiner de la manière classique en «  vary maina » ou en « vary sosoa ». C’est de ces manière qu’on le cuisine à Madagascar et avec on met généralement du « loka ». Dans la plupart des ménages malgaches se serait du « anana » (des cressons). Dans d’autres cultures, le riz peut se cuisiner en boulette en salade. Les japonais en font des « onigiris » ou même en riz gluant. Le riz est aussi une excellente matière première pour faire de l’alcool : c’est le « saké ». Le riz à cet effet est un aliment intéressant. On a coutume de dire que manger du riz fait de nous des malgaches. Les malgaches mangent du riz. Pourtant le riz n’est pas un aliment complet. Bien qu’il contienne en grande partie du glucide ce qui se prouve par le fait que le riz peut brûler ou plutôt qu’il peut roussir. Le problème est qu’il manque des sels minéraux dont le corps humain a besoin. De plus les vitamines sont quasi inexistantes. De ce fait, le riz ne suffit pas à rassasier et surtout suffire pour boucler une journée de travail. Pour cela les malgaches cuisinent en parallèle ce qu’ils appellent les « loka ». Ce sont justement des mets qui complètent le repas. Dans la majorité des cas on trouve peu de peu de protéine (viande) surtout des minéraux provenant notamment des végétaux. En tout cas, il est clair que ce n’est pas suffisant. Dans les autres pays consommant du riz. Les compléments sont en nombre et en quantité. Le Japon par exemple est le plus grand consommateur de poisson. Dans d’autre pays le riz est accompagné par plusieurs autres mets dans un même repas. Alors que devrait-on faire pour le cas de Madagascar.  Il est clair que nous ne pouvons pas changer notre base alimentaire pour d’autres aliments. Les pâtes ou les patates sont bien intéressant que le riz mais comme nous l’avons dit nous ne pouvons pas modifier une culture qui existe depuis des siècles. Par contre il existe des alternatives peu couteuses et très avantageuses pour les ménages malgaches. Comme des algues ou certains insectes qui sont très nourrissants.