Catégorie dans cuisine spécialisée

les bienfaits des fruits et légume BIO (banane, pomme, fraise; citron, melon, courgette…)

Les bienfaits de la banane

Pour bénéficier de toutes les vertus de la banane choisissez la bien mure, Plus elle aura de taches, meilleure elle sera pour votre santé

La banane apport Énergétique,  Anti-INFLAMATOIRE, lutte contre les infections, abaisse la pression sanguine, grand soutien dans l’arrêt de la cigarette, stimule les facultés cérébrales, combat l’obésité, soulage les douleurs menstruelles, maintient les os en bonne santé, régule le rythme cardiaque, combat la dépression, l’anxiété et ANTI-ULCERE

Les incroyable vertu de l’Avocat

L’avocat maintient le cœur en bonne santé, anti-inflammatoire, abaisse le taux de cholestérol, fibres potassium vitamine E, vitamine B, acide Folique, riche en anti-oxydants, contribue à la bonne santé des yeux, excellent pour tout problème de peau, propriétés anti-âge, facilite la bonne absorption des nutriments.

Les bienfaits du Melon

Vitamines (A, C, E, B1, B3, B6, B9), laxatif diurétique, régule le flux menstruel, aide à perdre de poids, detoxifiant, hydratant, abaisse la tension artérielle, fluidifie le sang, renforce a vue, combat la cellulite, favorise la santé et la jeunesse de la peau et abaisse le taux de cholestérol

Les nombreux bienfaits de la pomme Bio

Une pomme Bio par jour éloigne les médecins pour toujours, Met fin au syndrome du côlon irritable, Combat la diarrhée et la constipation, Réduit les risques de diabète, Contribue à la bonne santé du cœur, protège des maladies des Parkinson et Alzheimer, purifie les intestins, contribue à la bonne santé et à la blancheur des dents, réduit le cholestérol, antioxydant et protège de l’ostéoporose.

Les bienfaits de la fraise Bio

Anti-oxydant, réduit l’asthme et les allergies, diurétique, protège le cœur, améliore le transit intestinal, vitamine (A, C, B, B2), fer, calcium, potassium, magnésium, source de fibres, favorise-la cicatrise et fortifie les os, efficace en cas de fatigue et aide à perdre du poids.

Quelques vertus de l’eau citronnée

Le citron booste e système humanitaire, équilibre le PH corporel, élimine les métaux lourds, soulage les douleurs dentaires, élimine les infections de la gorge, purifie le sang, réduit les inflammations, réduit la fièvre, rajeunit les tissus, aide à perdre du poids, atténue les rides et les défauts cutanés

Les vertus magiques du gingembre

Le gingembre soulage les nausées et les vomissements, fait baisser le taux de cholestérol ainsi que celui des tri glycérides, amincissant, ANTI-VIRAL ( lutte efficacement contre : Rhume, angine, maux de gorge, toux, otite, allergie, fièvre..) tonique énergisant (redonne force et vitalité ), soulage les douleurs musculaires, antiseptique puissant, anti inflammatoire ( évite la formation de prostaglandines, aide efficacement A soulager les douleurs), APHRODISIAQUE, protège la sante et le bon fonctionnement de l’organisme.

Les bienfaits de la courgette BIO

Vitamines (A, C, B1, B2, B3, B9), anti-oxydante, équilibre le système nerveux, fer, calcium, potassium, phosphore, manganèse, contient beaucoup de protéines, réduit les risques de cancer, renforce la vue, hydratante, renforce le système immunitaire.

Les bienfaits du concombre BIO

Vitamines A-B-C-E (FER, CALCIUM, POTASSIUM, MAGNÉSIUM, PHOSPHORE), réduit la tension artérielle, soulage les douleurs d’estomac, diurétique détoxiquant, bon pour les dents et les gencives, renforce les muscles, facilites la perte de poids, super hydratant, soulage l’arthrite renforce les os, laxatif naturel.

Le Vorontsiloza ou la dinde malgache est une des menus pour la fête

Le Vorontsiloza ou la dinde malgache est une des menus pour la fête, un symbole de la richesse dans la marmite. Effectivement, la dinde est très chère A Madagascar ,1,5 kg vendu ordinairement 30 000 Ar peut alors atteindre les 45 000 Ar. Les grosses pièces d’environ 3 kg flirtent avec les 75 000 Ar peut monter jusqu’à 100.000 ar lors des jours de fête. Je me suis permis de demander aux marchand, « quel est la cause du fort prix de la dinde », il a répondu « la dinde n’est pas facile à enlever, il faut beaucoup de patience car elle met du temps à grandir par rapport à la poule et il faut aussi du soin car la dinde n’aime pas boire de l’eau alors qu’elle se déshydrate vite, nous devant donc intervenir, c’est pas facile ».

Pour donner un peu plaisir à vos papilles, je trouver deux recette typiquement malgache le Vorontsiloza (dinde) aux coco et poivron et Brochettes vorontsiloza (brochette de dinde) , que vous pouvez essayer chez vous pour les grandes occasions comme le mariage ,thanks giving ,anniversaire ou juste une simple dîner en famille . Le gout est onctueuse , c’est un peut comme la poule rôti mais encore mieux , je vous propose de le déguster avec du vin , vous allez voir se sera un délice.

Vorontsiloza (dinde) aux coco et poivron.

Quantités : pour 6 personnes

Ingrédients :

 

  • couper en 4 la chaire du vorontsiloza (dinde)
  • 1 poivron rouge
  • 1 poivron vert
  • 3 poireaux
  • 2 gousse de l’aille
  • 75 cl de lait de coco
  • 8 feuille de basilic
  • 6 tige de ciboulettes
  • 1 cuillère de curry
  • sel, poivre

 

Préparation :

1-laver et enlever l’intérieur du poivron après trancher finement en bâtonne. Râpé l’ail et laver puis découper les poireaux. Tranche finement la chaire du dinde ( henam-borontsiloza ) puis mettez un peu de  curry aux contour .

 

2-bouillir le lait de coco dans une poêle. Verser les mélanges préparer dans la première préparation, laisser 10mn. Verser la viande du dinde (nofom-borontsiloza), mettez du sel et du poivre. Ajouter quelque feuille de basilic et de ciboulettes   à servir chaud.

 

Brochettes vorontsiloza (brochette de dinde)

Quantités : pour 4 personnes

 

 

Ingrédients :

  • 600 g chaire de vorontsiloza (dinde)
  • 1 citron
  • 1 oignons
  • 1 gousse de l’aille
  • 2 yaourts brassés
  • 1 cuillère d’huile
  • 2 cuillère de curry
  • 4 tige de coriandre, ou poudre de coriandre
  • sel, poivre

 

Préparation :

  1. Mélanger le yaourt, jus de citron, les oignons bien découper en dé, l’ailles râper, l’huile, le curry et le poivre.

 

  1. Découper en forme de cube la chair de la dinde (environ 3cm). Puis mélanger avec la première préparation. Recouvrer et laisser se reposer pendant 2 heure, Le mieux est de le mettre dans un frigo.

 

  1. Quand c’est fait Enfilez vos dés de dinde sur des piques à brochettes ou sur la pique en bois pour faire des masikitas, grillez pendant 8-10mn, on peut aussi le mettre dans un four vous avez le choix. Quand c’est terminer poudrer un peu de poudre de coriandre, si c’est la feuille coupée en petit morceaux pour donner gout. Je suggère de le servir avec de la crudité.

 

Je vous souhaite à tous un bon appétit et n’oublier pas de mettre un commentaire pour donner vos avis

Le mofo gasy et ramanonaka

Le mofo gasy (moufou gassi) ou le pain malgache si on traduit, est principalement le petit déjeuné des Tananariviens. Il est fait de farine à base de riz et de sucre puis elle est cuite dans une moule avec des alvéoles spécialement forgée d’Ambatolampy. Il s’accompagne de thé, de lait ou de café le matin. Des fois on trouve aussi du mofo gasy aux cocos, à la vanille ou bien aux chocolats. Le prix est abordable pour tous car la pièce coûte entre 50 ariary et 100 ariary. Le mofo gasy peut rassasier toute une famille modeste car la plupart des familles tananariviennes sont nombreuses et n’ont pas les moyens d’acheter du pain à 400 ariary. Effectivement, j’ai mené mes enquêtes et d’après quelques familles qu’on a interrogées, « ils préfèrent acheter du mofo gasy que d’acheter du pain car avec un pain de 400 ariary, il leur faut aussi le beurrer ou mettre de la confiture. Cela augmente leur dépense quotidienne. Alors qu’avec le mofo gasy, pour 400 ariary ils peuvent acheter 4 pour 2 chacun ».

Une petite recette que j’ai trouvée en cherchant sur internet :

Ingrédients pour environ 6 mofo gasy :

  • 200g de farine de riz (obtenu après le pilage du riz blanc que l’on peut trouver dans des magasins chinois)
  • 1 sachet de levure
  • eau
  • sucre

Réalisations :

Tout d’abord, pour faire du « mofo gasy », il faut avoir la moule alvéolée d’Ambatolampy ou en argile. Le plus idéale est celle qui est faite avec de l’argile, mais la commercialisation nous offre aujourd’hui des moules en aluminium, avec 4 à 6 alvéoles.

  1. Mélanger ces ingrédients dans un bol ou saladier avec de l’eau pour obtenir une pâte lisse (ni trop liquide ni trop épaisse) homogène.
  2. laissez reposer 1 heure.
  3. prendre une moule spécial mofo gasy, huiler le fond de chaque trou et faire chauffer, y verser ensuite la patte en ne remplissant pas trop les alvéoles car cela risquerait de déborder vu l’augmentation de volume de la galette après cuisson.

Le MOKARY

Il y a aussi une autre variété de mofo gasy , on l’appelle « Mokary ( moukari) » . Elles ont plein de point commun mais la seule différence est leur forme, le Mofo gasy est plus petit et plus moelleux par contre le Mokary est plus grand et dure.

Pour les ingrédients, il faudrait environ :

  • 250 g de farine de blé
  • 250 g de farine de riz
  • 250 g de semoule de riz
  • 1 sachet de levure de boulangerie
  • et environ 1 litre d’eau.

Puis pour le goût, il est possible d’ajouter du coco râpé, 3 oeufs et du sucre selon le goût de chacun.

Le principe de réalisation est le même que celui du mofo gasy.

Le RAMANONAKA

Le Ramanonaka (ramanounaka) est une version salée du mofo gasy, elle est aussi faite par le farine de riz mais aussi avec du sel et de l’huile. La cuisson est aussi différée, le ramanonaka mes plus de temps a cuir et dépense de l’huile tandise que le mofo gasy est facile à cuire et n’a pas besoins d’huile. Le prix est les mêmes, 50 ar a 100 ariary.

Ingrédients :

Il faut environ :

  • 3 kapoaka (boite de conserve en métal) de farine de riz
  • 3/4 de litre d’eau tiède
  • du sel, de la levure, de l’huile

Réalisation :

  1. Mélanger le tout dans un bol pour obtenir une pâte homogène
  2. Laisser reposer pendant une heure
  3. Cuire en prenant soin de ne remplir les moules qu’à 3/4 et laisser.
  4. Ne pas retourner, mais laisser le bord se dorer.