la carambole de Madagascar

la carambole de Madagascar

La carambole est un fruit exotique présent sur les étals toute l’année. Sa jolie forme étoilée, une fois découpée, en fait depuis longtemps un élément décoratif pour les assiettes. Mais elle est également délicieuse à consommer, et sa richesse en vitamines en fait un véritable concentré d’énergie. Si vous êtes déjà passée à l’Est de Madagascar, vous avez déjà vu des carambole sans le connaitre. Un peu comme si vous avez rencontré une star dans la rue sans le savoir Le carambole et doté d’une saveur juteuse et légèrement acidulée. Outre ses qualités gustatives ce fruit étoilé renferme des vitamines C, aussi appelée acide ascorbique, cette substance est réputée pour ses propriétés antifatigues. Elle stimule également la synthèse et régénération du collagène des os. De même, cette vitamine est indispensable à la jeunesse et à l’entretien de la peau. Manger du carambole ou tous autres agrumes est recommander pour réduire les impacts des radicaux libres sur l’épiderme. Mais aussi de la vitamine A, ce fruit en étoile contient une dose importante de vitamine A. Cette dernière est bénéfique pour la l’acuité visuelle nocturne. En effet, cette composante stimule le bon fonctionnement du pourpre rétinienne (cellules réceptrices de lumière). La vitamine A, a aussi des propriétés fondamentales dans l’équilibre de la balance œstrogène/progestérone. Ce sel minéral est présent dans la plupart des fruits comme la mangue ou les abricots. Il participe à la régulation du rythme cardiaque et de la tension artérielle. Le potassium facilite la contraction musculaire, la transmission de l’influx nerveux et le maintien de l’équilibre des lipides dans le sang. Le carambole ou fruit ninja est bien pourvu en fer. Cet oligo-élément d’origine végétale est primordial dans l’oxygénation de l’organisme et la synthèse de plusieurs macromolécules protéiques. Le carambole s’utilise depuis la nuit des temps en médecine traditionnelle asiatique pour remédier à la toux, fièvres et problèmes cutanés. Le jus de ce fruit étoilé est également indiqué afin de régulariser la glycémie des diabétiques. La Mutuelle famille rembourse le reste à charge des frais engagés pour traiter ces maladies. Je dois avouer que qu’il y a encore quelque mois, je n’avais encore gouté à la confiture de carambole. La première fois que les découverts, elle ma emballer visuellement. Toutes ces petites étoiles dans l’assiette, me poussaient sans réflexion aucune, à prendre une cuillère. Je vous men pas c’était acide grave ! mais la deuxième effet kiss cool, elle est aussi délicieuse qu’agréable à regarder ! Si vous n’aimez pas le coté acide du carambole, vous pouvez en faire de la confiture plus sucrer, en voici une recette que j’ai trouvé sur le site agir avec Madagascar http://agir.avec.madagascar.over-blog.com/2016/07/confiture-de-carambole.html Confiture de Carambole • Lavez soigneusement les caramboles. • Découpez en morceaux en enlevant le cœur des caramboles. • Pressez les citrons. Réservez le jus. • Mettez les morceaux de caramboles dans votre bassine à confiture, ajoutez le sucre et le jus des citrons. Mélangez bien les ingrédients. • Couvrez votre bassine à confiture et laissez macérer pendant 5 heures. • Au bout de 5 heures les caramboles doivent avoir rendu leur jus. • Mettez alors votre bassine à confiture sur le feu à feux moyen pendant 35 minutes en écumant de temps en temps. • Vérifiez la cuisson en versant quelques gouttes sur une assiette froide puis penchez l’assiette. La confiture doit couler doucement. • Facultatif : Avant la mise en pot, vous pouvez ajouter une gousse de vanille découpée en 5 ou 6 morceaux (autant que de pots). • Pour une meilleure conservation, mettre la confiture en pot lorsqu’elle est encore bouillante, fermer et retourner les pots jusqu’à ce qu’ils refroidissent. Alain Brecqueville