radis noir

radis noir

Le radis noir est reconnu pour aider à traiter les troubles digestifs dû à une mauvaise circulation biliaire, mais aussi l’inflammation et l’hypersécrétion des voies respiratoires supérieures (rhume, sinusite, etc). Ainsi, on confère aux compléments alimentaires de radis noir des propriétés antibactériennes et antiseptiques, grâce aux quantités d’isothiocyanates, de glucosinolates ou encore de raphanine qu’il contient. Puisqu’il y a des quantités de radis noir à ne pas dépasser, il est conseillé de demander l’avis de votre médecin avant de commencer une cure. A noter que le radis noir peut causer des troubles gastro-intestinaux, des brûlures ou des aigreurs d’estomac chez certaines personnes. Aussi, si vous souffrez d’obstruction des voies biliaires, il est obligatoire de consulter votre médecin.

Le radis noir contient de fortes quantités d’isothiocyanates – des composés présents dans la moutarde- ainsi que des glucoses, des composés organiques que l’on retrouve également dans la moutarde. Les isothiocyanates possèdent à des doses normales des propriétés antibactériennes et/ou insecticides, alors que les glucosinlates ont des propriétés antifongiques, antibactériennes, anti-carcinogènes et anti-mutagènes. Il contient par ailleurs de la raphanine, aux propriétés antiseptiques et antibactériennes, ainsi qu’une quantité importante de vitamine C2 (114 mg/100 g) et du potassium (554 mg/100 g)

Un effet bénéfique du radis noir sur le système cardiovasculaire serait possible, selon une étude menée par une équipe de chercheurs mexicains. Ces derniers rapportent qu’un jus obtenu à partir de racine de radis noir diminue les niveaux sanguins de lipides chez les souris. Après 6 jours de traitement, il apparaît que la radis noir diminue le cholestérol présent dans la bile, une des causes de calculs biliaires, et diminue également les niveaux sanguins de cholestérol et de triglycérides, alors que les taux de HDL cholestérol (le bon cholestérol) augmentent9